En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Espace CDI

17 Mai 2018 : Journée de délibération du Prix BD inter-établissements d’Auch

Par JULIETTE GRENIER, publié le jeudi 24 mai 2018 16:53 - Mis à jour le jeudi 24 mai 2018 16:55

Journée de délibération du Prix BD inter-établissements d’Auch

 

Photos E. Helbecque

Jeudi 17 mai, nous avons eu le plaisir de nous retrouver comme chaque année  dans le grand amphithéâtre du lycée du Garros pour la réunion finale des élèves participant au Prix BD inter-établissements d’Auch : quelques 70 jeunes collégiens et lycéens ont débattu afin d’élire parmi les 16 bandes dessinées en lice,  les Prix du meilleur graphisme, du Meilleur scénario, celui de l’Humour, le Grand Prix, et, nouveauté cette année, deux Prix supplémentaires attribués l’un uniquement par les lycéens pour des BD plus spécifiquement adressées aux lycéens et l’autre uniquement par les collégiens pour des BD de niveau collège. Ce vote a été précédé d’un échange riche et animé, par vidéo, avec des auteurs et dessinateurs dont une œuvre figurait dans la sélection.

 

Deux albums se sont disputé l’attribution du prix du meilleur scénario : Bergères guerrières (Jonathan Garnier, Amélie Fléchais) - plébiscité par les très nombreux collégiens qui ont été sensibles au scénario original et à la réflexion qu’il soulève sur le sexisme - et Le Voyageur (Koren Shadmi) dont le thème de l’immortalité a été jugé d’une actualité essentielle par les lycéens.

Si le prix du meilleur graphisme a été décerné d’un commun accord à La Grande Ourse pour la délicatesse et l’onirisme des dessins, l’attribution de celui de l’humour à I hate fairyland a été très controversé, quelques collégiens et les lycéens ayant aussi massivement voté pour Petit Traité d’écologie sauvage, une BD traitant habilement d’une actualité désespérante par un humour revigorant.

Concernant le Grand Prix, les élèves se sont partagés entre trois albums – Momo, la Saga de Grirm et Ces jours qui disparaissent, cette dernière remportant le vote final pour les réflexions qu’elle suscite sur l’identité, le sens de la vie … même si d’autres regrettaient néanmoins son manque de vraisemblance.

Les lycéens ont, sans hésitation, décerné le Prix lycéen à la nouvelle œuvre de Gipi, une réflexion sur l’avenir de notre monde (une fois encore)   portée par un graphisme subtil intitulée La Terre des Fils, dont ils ont souligné l’adéquation entre fond et forme ; les collégiens, de leur côté, ont majoritairement décerné leur Prix collégien à Momo, œuvre louée pour la justesse du regard porté sur les relations humaines et pour son humour.

 

Récapitulatif des Prix décernés pour 2017-2018

 

Meilleur scénario 

 Bergères guerrières (Jonathan Garnier, Amélie Fléchais)

Humour

I hate fairyland ( Skottie Young)

Graphisme

La grande Ourse (Elsa Bordier)

Grand Prix

Ces jours qui disparaissent ( Timothé Le Boucher)

Prix lycéen

La Terre des Fils (Gipi)

Prix collégien

Momo (Jonathan Garnier, Rony Hotin)

Catégories
  • Actu